Le réchauffement climatique est un véritable destructeur de planète. Ces dernières années, il s’est encore accéléré et a aggravé la fonte de l’arctique.

La couverture de glace de l’océan arctique a diminué de plus d’un tiers entre 1984 et 2018. Seules deux zones au nord du Groenland et le long de certaines îles canadiennes sont encore recouvertes de glace durant la totalité de l’année, alerte une étude publiée le 15 octobre dans la revue Geophysical Research Letter. Malheureusement, même ces dernières zones de glace « éternelle » commencent à fondre. De plus, cette année, nous avons enregistré la deuxième superficie la plus basse jamais enregistrée pour l’Arctique, alors que les activités humaines ont été réduites à cause de la pandémie. Il est d’ailleurs impossible que la fonte de l’Arctique s’arrête durant les prochaines années. De nombreux scientifiques sont très inquiets de cette fonte, qui pourrait elle-même accélérer le réchauffement climatique (en libérant du gaz emprisonné dans le sol)[pergélisol ou permafrost, en anglais, ndlr], ou libérer des virus préhistoriques, qui causeraient un grand nombre de problèmes dans la situation actuelle. Pour vous rendre compte de cette fonte, cliquez ici et visualisez une animation réalisée par la NASA.

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like